Les étoiles à neutrons et naines blanches ont une particularité : elles disposent de deux cônes de jets de matière diamétralement opposés.

Faire passer son vaisseau à l’intérieur de ces cônes a un effet qui dépend du mode de vol actif :

  • En supercruise, cela permet de superchager le FSD, augmentant ainsi fortement sa portée pour un saut
    • de + 50 % pour une naine blanche (x 1.5)
    • de + 300 % pour une étoile à neutron  (x 4)
    • Dans tous les cas le module FSD prendra en contre-partie un peu de dommages (environ 1 % par supercharge)
  • En espace normal cela est très dangereux, car la puissance du jet de matière
    • Rend le vaisseau peu manœuvrable car il fortement secoué, rendant la sortie difficile (repasser en supercruise)
    • Provoque des dégâts continus aux modules et à la coque
    • Entraîne la chauffe du vaisseau, ce qui accentue les dégâts

Utiliser les cônes de matière pour supercharger le FSD :

  • est donc très utile (surtout avec les étoiles à neutrons) pour permettre des voyages beaucoup plus rapides dans la galaxie
  • ne présente pas de danger tant qu’on reste en supercruise
  • mais il faut absolument éviter de dropper en espace normal alors qu’on est dans le cône

 

Comment supercharger son FSD sans risque

Lorsqu’on arrive dans un système dont l’étoile principale est une étoile à neutron ou une naine blanche, on est face à l’étoile, avec les cônes de part et d’autre globalement perpendiculaires à notre trajectoire.

La stratégie sans risque consiste donc à viser l’extrémité des cônes, éloignée de l’étoile elle-même, afin d’éviter la zone d’exclusion :

 

Pour que cela fonctionne bien

  1. Il est prudent (en tout cas quand on débute avec les neutrons) de mettre les moteurs à zéro pendant l’hypersaut quand on saute vers une neutron, pour ne pas avoir de vitesse en arrivant sur la neutron.
  2. Il faut éviter la zone d’exclusion, sinon on a un arrêt d’urgence (normal), qui obligera à tout recommencer
  3. Ensuite il faut réduire sa vitesse en arrivant près du cône, afin de pouvoir entrer tangentiellement, afin de ne pas ressortir immédiatement de l’autre côté
  4. On sait qu’on est dans le cône quand message en rouge s’affiche, indiquant que le FSD opère aux delà de ses limites. Le vaisseau est également ballotté.
  5. Une fois dans le cône il faut mettre les moteurs à 0, afin de laisser le temps au FSD de se charger (une dizaine de secondes)
  6. Lorsque le FSD est superchargé, un message en bleu apparaît en haut à droite.
  7. Il est alors temps de sortir du cône en se dirigeant vers sont extrémité large (loin de l’étoile).

 

Exemple en vidéo

 

Il est important de comprendre que la zone d’exclusion en elle-même ne présente de grave danger qu’à l’intérieur des cônes :

 

Ce qu’il faut donc éviter à tout prix est une trajectoire dans le cône dirigée vers l’étoile

 

Si vous avez la vue suivante, c’est qu’il faut faire demi-tour

 

Ainsi si vous sortez du cône trop tôt, prendre le temps de s’éloigner de l’étoile, pour reprendre une bonne trajectoire, et éviter de se retrouver face à elle avec le cône dans l’axe.

 

Cas des naines blanches

Les naines blanches ont la particularité d’avoir une très grosse zone d’exclusion relativement aux cônes (on arrive plus près aussi). La stratégie est donc la même mais il faut être particulièrement prudent et bien viser le plus loin possible l’extrémité du cône. De plus la supercharge est beaucoup moins efficace (seulement +50%).

Il faut parfois voler un peu parallèlement aux cônes avant de descendre, pour être sûr d’éviter la zone d’exclusion.

Par contre elles sont en général esthétiquement très belles.

 

Tracer sa route avec des neutrons

Une fois maîtrisée la méthode de supercharge, il est possible d’optimiser ses trajets en utilisant les étoiles à neutron autant que possible.

Le plotter de route du jeu est capable de les utiliser quand il y en a sur l’itinéraire. Pour cela il faut activer l’option Jets de Matière.

 

Une autre option est d’utiliser le site internet Neutron Router, qui permet de générer des itinéraires maximisant l’utilisation des étoiles à neutron (à partir des neutrons scannées par la communauté) :

  • Quand la densité d’étoiles à neutron est peu élevée, le Neutron Router est beaucoup plus efficace que le plotter en jeu.
  • Par contre dans les zones riches en neutrons cela ne présente pas d’intérêt.
  • Il faut faire des tests en faisant varier l’efficacité, pour obtenir la route la plus courte. En général l’optimal se situe entre 60 et 80 %.

 

Equipement et points de vigilance

En cas d’utilisation importante des étoiles à neutrons il faut :

  • Prévoir un module AFM
    • En effet, chaque supercharge fait perdre environ 1 % au module FSD
    • En dessous de 80 % le module commence à tomber en panne, ce qui ralenti fortement les trajets, car il faut attendre qu’il se remette en service
    • Environ tous les 20 supercharges il faut donc dropper en espace normal (hors des cônes !), et réparer son FSD.
  • Avoir suffisamment d’autonomie de carburant
    • Pas moins de 3 sauts, idéalement 5 ou plus
    • En effet, en zone riche en neutron il est possible d’enchaîner beaucoup de neutrons d’affilée (qui ne sont pas scoopables)
  • Avant chaque saut, vérifier qu’on ne va pas tomber en panne de carburant
    • En cas de doute, plotter une scoopable près de la prochaine neutron
    • Ou recharger dans les étoiles scoopables secondaires de la neutron

Notez que le plotter de route en jeu prévoit régulièrement des étoiles scoopables pour éviter de manquer de carburant.

Fermer le menu