Luxury Tour

Logo par le CMDR Alistair Hope

 

 

Le Luxury Tour, comme son nom le précise, était un circuit ou plutôt une croisière faisant le tour de la bulle Humaine. Ce voyage unique a permis à une centaine de Commandants d’embarquer des milliers de passagers pour voyager parmi les étoiles et les nébuleuses,  afin de faire le tour des endroits les plus incroyables de la bordure. Les principaux waypoints se situaient tous dans des systèmes possédant des stations astéroïdes, permettant un confort optimisé pour les passagers et leur équipage. Il en allait de même pour l’entretien des vaisseaux.

Ci-dessous, vous pouvez observer le circuit dans sa globalité. Celui-ci a été créé par le Commandant Alistair Hope. Le tracé jaune étant le trajet passant par les waypoints principaux, suivi par une grande majorité de Commandants. Le tracé rouge étant quant à lui le trajet incluant des visites optionnelles, rajoutant ainsi nombres d’années lumières au compteur mais proposant des paysages époustouflants.

 

Carte de l’itinéraire par le CMDR Alistair Hope

 

Très rythmée, chaque escale était organisée avec minutie. Plusieurs activités étaient proposées en fonction du système et de la configuration des lieux dans lesquels se trouvait la flotte.

  • Mass Jumps :

Il s’agit de sauts FSD coordonnés. Après avoir regroupé le maximum de Commandants dans une instance (ou plusieurs si nécessaire), un saut synchronisé était déclenché et enregistré par les streamers. C’est un grand classique des expéditions dans Elite: Dangerous.

Le système et le lieu exact de chaque Mass Jump (toujours très proche du waypoint) était communiqué quelques heures auparavant. Ces lieux pouvaient être la station astéroïde elle-même, un beau point de vue dans l’espace, ou encore une belle position en surface d’une planète. Les Commandants qui étaient en avance aux waypoints étaient encouragés à rechercher l’endroit idéal.

Des Mass Jumps étaient prévus aux waypoints : 0, 4, 6, 9, 11, 14, 17.

 

Photo prise lors d’un mass jump par le CMDR Mist0

 

  • Feu de Camp :

Les Commandants de l’expédition se regroupaient aux coordonnées planétaires fixées et communiquées quelques heures auparavant. Ces coordonnées étaient choisies pour leurs points de vues particulièrement beaux ou atypiques. Les Commandants qui étaient en avance aux waypoints étaient encouragés à rechercher des points de vues intéressants.

Des Feux de Camp étaient prévus aux waypoints : 1, 7, 12 et 16.

 

Photo prise durant un feu de camp par le CMDR [SCTS] W4z

 

  • Événements SRV

Une activité impliquant des SRV était organisée entre les Commandants volontaires. Les modalités de chaque activités étaient communiquées quelques heures auparavant. Comme toutes les stations astéroïdes des waypoints possédaient des services de réparations, la perte de SRV n’était pas problématique.

Ci-dessous, une liste non-exhaustive des activités qui pouvaient y être proposées :

  • Course en SRV
  • Randonnée SRV (gravir une montagne par exemple)
  • Franchissement de ravins
  • Match de boxe SRV (sur un promontoire étroit en général)
  • Chasse au SRV : un ou plusieurs SRV étaient chassés par les autres à grande vitesse

Les Commandants qui étaient en avance sur le waypoint en question étaient encouragés à rechercher des spots (ravins, montagnes, promontoires étroits) adaptés.

Des événements SRV étaient prévus aux waypoints : 2, 8, 10, 13 et 19.

 

Photo prise par le CMDR Melbus lors d’une randonnée en SRV

 

  • Événements Chasseurs

Une activité impliquant des chasseurs était organisée entre les Commandants volontaires. Tous les événements de chasseurs étaient organisés sur des waypoints possédant une base Astéroïde proposant un service Outfitting. Cela permettait éventuellement d’acheter la baie de chasseurs dans la bulle sans l’emporter dans son vaisseau lors des longs trajets et de la faire transférer pour l’événement.

Une liste non-exhaustive des activités qui pouvaient y être proposées :

  • Course en chasseurs dans un ravin
  • Course en chasseurs dans un champs d’astéroïdes

Des événements de chasseurs étaient prévus aux waypoints : 3, 5 et 18. Le Multi-Crew permettait aux Commandants ne disposant pas de chasseurs de participer.

 

  • Course en Imperial Eagle

Pour les Commandants qui le souhaitaient, un événement spécial était proposé en fin de croisière, au waypoint 15.
Il s’agissait d’une course en Imperial Eagle (achetés avant le départ), qui pouvaient être transférés sur place grâce au service Shipyard présent au waypoint 15 (système : Seagull Sector DL-Y D3).
Les équipements étaient fixés pour tous les participants et ne comportaient aucunes modifications ingénieurs (tous les pilotes possédaient donc le même vaisseau).

 

Photo prise durant l’événement Imperial Eagle par le CMDR Kazahnn Drahnn

 

 

L’expédition fût recensée par le Galactic Mapping Project, malgré le fait qu’il s’agissait d’une croisière touristique, car certains des Commandants qui en faisaient partie étaient des pilotes chevronnés et férus d’exploration. Plusieurs découvertes ont d’ailleurs pu avoir lieu :

 

Toutefois, le bon déroulement de la croisière dans son ensemble est à nuancer avec la fin de celle-ci. En effet, le retour dans la bulle était proche et tous les passagers s’attendaient à visiter une dernière nébuleuse puis à rentrer chez eux après un agréable et fabuleux voyage. Mais c’était sans compter sur l’arrivée soudaine et brutale des Thargoïds. La première station d’une longue liste, venait de se faire dévaster et l’information avait été confirmée par plusieurs médias galactiques. Cette fameuse race d’extra-terrestres dont on entendait plus parler nulle part, si ce n’était dans les contes pour enfants, venait de faire son retour.

A ce moment précis, la flotte se trouvait aux alentours du waypoint 18, dans le secteur des nébuleuses d’Orion et du Running Man. Des messages de détresse arrivaient sur toutes les fréquences et la décision de l’amirauté ne se fît pas attendre. Les vaisseaux de la flotte devaient se mobiliser afin de participer à l’évacuation de la station qui venait de se faire attaquer. Ils répondirent tous à l’appel.

 

Photo prise par le CMDR Hanna Hunter lors de l’évacuation de la première station attaquée par les Thargoïds

 

Malgré la dangerosité de la zone : personne ne savait si il pourrait en revenir sain et sauf, les vaisseaux étaient peu préparés à ce type d’exercice et il y avait un nombre de places limité dans les cabines, etc… Tout a pu se dérouler sans rencontrer de problèmes majeurs. Cette opération improvisée a permis l’évacuation de milliers de personnes.

Une chose est certaine, les voyageurs se souviendront encore longtemps de cette croisière pleine de rebondissements ! Des rumeurs racontent même que le fait que la flotte se situait dans cette région de la galaxie au moment du début de l’invasion de la bulle humaine par les Thargoïds, aurait été prévu par les organisateurs…

 

 

Liens utiles :

Fermer le menu